On parle souvent des hommes qui ronflent et empêchent leur conjointe de dormir. Mais est-ce un simple cliché ou y a-t-il du vrai derrière cette idée ? Il s’avère que les hommes ronflent effectivement plus que la gente féminine ! D’ailleurs, une enquête réalisée par l’Ipsos révèle que 64% des ronfleurs sont des messieurs. Mais pour pourquoi les hommes ronflent-ils plus que les femmes ?

Les ronflements dus à un rétrécissement dans la gorge

Pour bien comprendre pourquoi les hommes ont tendance à plus ronfler que les dames, il faut savoir d’où viennent les ronflements. Il s’agit d’une vibration, provoquée par des tissus mous dans le fond de la gorge (luette, palais et langue). En bloquant le passage, ces tissus qui se relâchent font vibrer l’air… ce qui est la cause des ronflements!

À ce phénomène s’ajoutent aussi de nombreux facteurs aggravants, qui s’avèrent toucher davantage les hommes que les femmes: problèmes respiratoires, surpoids, mauvaise position pour dormir, consommation de cigarette, alcool ou somnifères, etc.

Si les ronflements sont causés par une mauvaise position de la mâchoire, il est possible de porter une orthèse anti ronflement. Placée sur la mâchoire, elle va légèrement la déplacer pour l’aligner correctement. Ainsi, les voies respiratoires seront moins obstruées et vous profiterez de son pouvoir anti ronflement. Vous en trouverez sur ce site.

Une question d’anatomie des deux côtés

Par ailleurs, d’autres facteurs purement anatomiques font que les messieurs sont plus sujets aux ronflements que les dames. Plusieurs raisons biologiques sont en cause:

  • D’un côté, les hommes possèdent une pomme d’Adam et un pharynx globalement plus étroit. Le passage d’air dans la gorge est alors limité. Leur larynx est aussi plus bas, ce qui entraîne de plus gros ronflements.
  • De leur côté, les femmes produisent de la progestérone. Or cette hormone stéroïdienne n’a pas qu’un rôle dans le cycle menstruel, elle a aussi une fonction protectrice qui tonifie les tissus. Grâce à elle, les tissus mous du fond de la gorge sont plus fermes et se relâchent moins. Les risques de ronflements sont donc moins importants.

Ce n’est pas une règle absolue: les femmes ronflent aussi!

Enfin, rassurez-vous messieurs. Les femmes sont également sujettes aux ronflements, même si elles représentent une proportion moindre. D’une part, elles peuvent tout autant être concernées par les différents facteurs aggravants.

D’ailleurs, les femmes enceintes sont bien plus touchées par les ronflements que les autres. Surtout durant les derniers mois, lorsqu’elles ont pris beaucoup de poids et ont des difficultés à dormir dans une bonne position.

De plus, à partir d’environ 50 ans, la différence entre les deux sexes s’estompe. En effet, au moment de la ménopause, l’organisme féminin produit moins de progestérone et les tissus musculaires se relâchent. Y compris dans la gorge. Résultat: les femmes de plus de 50-60 ans ont tendance à ronfler autant que leurs conjoints.

Conclusion

Finalement, les hommes ont bel et bien une prédisposition aux ronflements plus importante que les femmes. Essentiellement liée à l’anatomie, cette différence diminue néanmoins avec l’âge. Sans compter les facteurs aggravants qu’une dame peut aussi présenter.

Published by Ruby Bois