Assis dans ma voiture, je regardai l'heure. 21h53. J'avais encore le temps de rejoindre les gars à l'appartement, comme on s'était dit. Le feu rouge fit place au vert, et je pus continuer ma route vers la puissance et la richesse.

    J'arrivai. Je me stationnai, puis sortis de ma voiture : je vis les gars, accotés à la camionnette noire. Je les rejoignis, puis nous montâmes à l'appartement. À l'intérieur, Jeff nous dit de le suivre jusqu'au salon, là où nous prîmes place. D'un des tiroirs, il prit mon téléphone cellulaire et me le donna.

     -Voilà, dit-il. J'ai réparé ton téléphone cellulaire, avec l'aide de Christo et de Dom, pour qu'il puisse bien fonctionner ce soir.

    Je le déposai dans la poche de ma veste. Il ajouta :

     -Maintenant, Damien, va faire ce que tu dois faire.

    Je me levai, remerciai les gars et partis du petit appartement.

    Enfin dehors, je me rendis au bar pour rejoindre ma conquête. C'était Rebecca Harrison, une fille de 21 ans qui était vraiment belle. Avant d'entrer, je regardai l'heure : 22h00. J'étais à l'heure. J'entrai donc dans le bar. Rebecca était au bar : elle m'attendait. Je la rejoignis. Je partis une discussion. Cette discussion semblait s'être déroulée pendant quelques minutes, mais s'était déroulée pendant au moins une heure. Grâce à mes talents de charmeur et à mon côté rebelle, je pus la séduire : mon plan fonctionnait à merveille. J'étais heureux.

    23h17. Rebecca me me demanda de la reconduire. J'acceptai. Nous étions déjà sur la route deux minutes après. Mon cœur se mit subitement à battre de plus en plus vite, mes mains devinrent moites. J'étais heureux. Je n'arrivais pas à croire que mon plan se déroulait comme prévu! Avec toutes mes conquêtes, je ne m'étais jamais senti aussi heureux. J'étais aussi très excité, puisque c'était la première fois que je procédais ainsi et cela c'était déroulé si rapidement! Je ne pouvais pas être plus fier de moi. Une vingtaine de minutes après, nous étions arrivés. Rebecca m'invita à entrer chez elle: j'acceptai. En entrant, je déposai ma veste. Je la rejoignis dans sa chambre, puis elle verrouilla la porte derrière elle.

    2h58. J'étais en compagnie de Christo, Dom et Jeff, cigare à la bouche, dans l'appartement. Un téléphone à la main, j'étais assis sur un tabouret, sans ma veste. Je savais ce que je devais faire. Je composai le numéro de mon téléphone cellulaire. Ça sonna. Puis cela s'arrêta pour laisser place à un message enregistré : « Désolé, il n'y a pas de service au numéro que vous avez composé. Veuillez vérifier si le numéro que vous avez composé est correct. » J'éteignis le téléphone et fit signe de la tête que oui. Jeff me tendis une valise noire, remplie de billets verts.

    La télévision était ouverte. Les nouvelles commencèrent : « Bonjour, il est midi sur les ondes de LCN. La nuit dernière, un incendie a eu lieu dans un appartement de Rosemont. Le feu a pris naissance dans l'appartement de la jeune Rebecca Harrison, fille d'un politicien. Nous ne savons pas les circonstances de l'incendie, mais la police a retrouvé un téléphone cellulaire en plein où l'incendie a débuté. Il y a eu des blessés et quelques morts, dont Rebecca Harisson... » Un sourire sadique apparut sur mon visage et sur celui de mes compagnons.