J'étais tellement content, enfin la dernière journée d'école des ces petits monstres, en plus les installateurs avaient enfin terminé l'installation mon nouveau "Smart Board", le premier de l'Académie. Un des travailleurs me dit quelque chose, mais je ne fis pas vraiment attention, j'avais seulement hâte que la dernière cloche se fasse entendre.

    Ces deux mois de vacances ont passé vite, trop vite, mais je me console, car je vais enfin pouvoir faire un cours de math sans qu'il y ait un seul élève qui s'endorme me dis-je. La cloche sonna, les élèves étaient aussi excités que moi et attendaient avec impatience que j'active mon nouveau jouet. J'appuyai sur le bouton "power" de mon ordinateur, mais rien ne se produisit.

    Le sentiment que je ressentais était spécial, c'était un mélange de peine et d'une grande touche de colère. Je me dis que l'ordinateur devait avoir un problème, car le tableau n'avait jamais été utilisé, pas même une fois, de plus, de nos jours les ordinateurs plantent toujours. Certains élèves me dictèrent des solutions possibles, mais la seule chose que j'entendais c'était la petite voix dans ma tête qui disait :

     Il est supposé fonctionner, mais il ne fonctionne pas."

    Je broyais du noir, je ne lisais même pas les messages qui étaient affichés sur mon écran d'ordinateur. À chaque fois que je cliquais sur quelque chose, j'avais tellement de haine en moi qui ne demandait qu'à sortir que j'étais hors de moi. Et même si les élèves étaient présents, je lançai des injures à cette foutue machine. Chaque fois que je cliquais sur un bouton quelconque pour tenter de résoudre le problème, l'ordinateur affichait des messages d'erreurs comme si j'en étais la cause.

    Je fis semblant que je maîtrisais la situation, mais au fond de moi, je savais qu'un homme de mon âge ne connaît rien à propos de la technologie de 2010. Je ne pouvais plus contenir toute cette rage en moi, je me levai de la chaise et donnai un coup si fort dans l'écran du tableau qu'il éclata en mille morceaux.

    Un élève leva la main et dit :

     Monsieur, il a 2 choses, premièrement à l'arrière de votre ordinateur, il a un fil qui n'est pas branché et deuxièmement, la directrice est à la porte."